clinique les narcisses

La polyclinique les narcisses est un établissement médico-chirurgical idéalement situé au cœur de Guéliz, qui offre depuis plus de 30 ans une prise en charge globale et pluridisciplinaire.

05 24 44 75 75

112, Quartier O.L.M Camp El Ghoul Route de Targa Marrakech

Horaires de la clinique

24h/24 7j/7

Contactez-nous

05 24 44 75 75

112, Quartier O.L.M Camp El Ghoul Route de Targa Marrakech

Réserver

Polyclinique les Narcisses  >  actualités   >  Voici ce qui est prévu pour améliorer le secteur de la santé au Maroc à l’horizon 2035

Voici ce qui est prévu pour améliorer le secteur de la santé au Maroc à l’horizon 2035

Le Rapport Général sur le Nouveau modèle de développement (NMD) prévoit le projet « couverture sanitaire universelle », dont l’objectif est d’accélérer la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle et pallier aux faiblesses et aux lacunes du système de santé actuel.

Système de santé au Maroc, le diagnostic sans appel de la CSMS

L’écosystème de la santé au Maroc connaît plusieurs dysfonctionnements qui expliquent la situation actuelle, estime le Rapport. Parmi ces lacunes, par exemple, le fait que l’État n’investit pas assez dans la santé, que la couverture maladie protège peu, qu’il y ait une pénurie générale du personnel soignant et que le parcours de soins soit mal organisé, rapporte-t-on de même source.

Objectifs du projet « couverture sanitaire universelle »

Dans l’optique d’améliorer l’accès aux soins, d’augmenter le niveau de protection financière et d’assurer la qualité du système de santé dans sa globalité, le projet « couverture sanitaire universelle » s’articule autour de plusieurs objectifs qui sont les suivants :

  • Augmenter la part de la population couverte pour les soins de santé essentiels (100% de la population à horizon 2025 contre 65% environ actuellement).
  • Réduire les dépenses directes de santé des ménages (30% des dépenses totales de santé supportées par les ménages en 2035 contre plus de 50% actuellement).
  • Faciliter l’accès aux soins, optimiser le parcours du patient, et réduire les inefficiences (pour réduire les délais de rendez-vous, les délais d’accès, décongestionner certaines structures hospitalières).
  • Augmenter les effectifs médicaux et paramédicaux et en optimiser la répartition sur le territoire pour arriver à une densité de personnel soignant de 4,5 pour 1 000 habitants en 2035 (1,5 pour les médecins et 3 pour les infirmiers) contre 2 pour 1 000 actuellement.
  • Assurer et inciter à la qualité et à la responsabilité
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.